Sédimentation(s)

Les outils numériques produisent une culture très "instantanée", ancrée dans l'immédiateté. Sédimentation(s) c'est l'occasion de reprendre les différentes couches historiques de Médias-Cité mais au-delà de l'histoire des innovations sociales et numériques.

Contexte :  extrait de 2 journées de formation sur les "ENJEUX DE L’ÉDUCATION AU MULTIMÉDIA"
La direction départementale de la cohésion sociale de Gironde et Médias-cité, ont mis en place les 6 et 13 décembre 2011 deux journées de formation consacrées aux enjeux du multimédia, son approche, ses usages.  Il s’agissait d’aborder des points clés historique et sociologique du multimédia,  d’expérimenter par le biais d’ateliers interactifs des pratiques numériques afin d’extraire de ces deux journées des enjeux éducatifs et créatifs du multimédia.

 

Atelier 3 : Rénover sa démarche d’animation avec les réseaux sociaux

Alors que les structures jeunesses sont de plus en plus désertées, quelle attitude adopter ? Comment repenser ses méthodes de sensibilisation, ses outils, ses contenus ? Comment impliquer les jeunes dans des actions qui leurs sont destinées ? Les réseaux sociaux, plateformes numériques de partage de contenu, d’échange et de communication permettent une diffusion ciblée et évolutive de l’information.

Intervenant : Jérôme Avril, animateur à l’ABC de Blanquefort abcAnimateur : Pascal Choteau, Conseiller Technique et Pédagogique à la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de la Dordogne

Compte rendu synthétique de l’atelier 3:

L’expérience de Jérôme Avril :
Jérôme Avril nous a présenté son expérience en qu’animateur jeune et animateur point cyb à la maison des jeunes et de la culture : l’Abc de Blanquefort.

Intervenant au plus près des jeunes, Jérôme s’interroge sur l’usage des outils qui interviennent dans tous les domaines du quotidien.
Au début des années 2000, la question du Chat est posée. Faut-il l’autoriser ? Pourquoi l’interdire ? En tant qu’animateur jeunesse, Jérôme Avril souhaite construire des actions avec les jeunes et non pas envers eux. La sensibilisation part alors de leurs pratiques, de leurs habitudes.  Le chat est ainsi intégré  dans son action d’animation comme support de discussion et de communication.

Aujourd’hui se pose la question des réseaux sociaux et plus particulièrement de Facebook.
La démarche par d’un constat simple : le tract papier est devenu obsolète, les jeunes ne fréquentent pas un lieu qui leur est consacré et pour la plupart par manque d’information.
Facebook va alors devenir un outil de communication à l’adresse des jeunes. Il s’agit d’appréhender un médium qu’il connaisse et qu’ils ont intégré à leurs habitudes afin de les sensibiliser sur des actions d’animation.
« je me déplace sur leurs territoires » explique Jérôme Avril.

En plus de son compte facebook personnel, Jérôme crée un compte au nom de la structure. Le constat et clair, beaucoup de jeunes sont connectés le soir après l’école sur facebook. Cette présence va amener l’animateur à repenser ses outils de communication en transformant le tract papier classique en un courte vidéo, un « teaser », réalisé par les jeunes déjà présent sur la structure afin de rendre plus attractive et plus vivante les actions proposées

murimages fb abc 300

Illustration 12: Extrait des photos /vidéos du compte Facebook de l'ABC

Le réseau social est devenu l’outil de communication majeur de l’Abc.
La vidéo est un support choisi par Jérôme par simple intérêt personnel et se trouve être un médium efficace.
Les points forts de l’outil se retrouvent dans la création de groupe. Chaque projet est inscrit dans un groupe sur le réseau social auquel les jeunes choisissent d’adhérer. Cette plateforme devient un espace de réunion virtuelle incitant les jeunes à se déplacer aux réunions organisées à l’Abc..
Souvent connectés depuis leur Smartphone les jeunes sont informés en temps réel par les notifications facebook et peuvent ainsi réagir et participer aux discussions.

En passant par un espace personnel tel que facebook pour communiquer, Jérôme responsabilise les jeunes et fait naître un esprit de communauté. L’aspect institutionnel de l’Abc  à laquelle les jeunes sont souvent inscrit par les parents, est ainsi atténué mettant davantage les jeunes en confiance et les invitant à participer de leur propre chef  aux débats et autres animations proposées.

FB smartphone

Illustration 13: téléphonie mobile et Facebook

Au-delà de l’outil de communication que représente facebook, la question de l’image et de l’identité virtuelle peut devenir un véritable sujet de discussion. L’animateur en tant qu’usager d’un réseau social peut installer un dialogue avec les jeunes et les prévenir des risques de l’outil et les sensibiliser à l’utilisation de leur image sur le web et les usages qu’ils font de cet outil. Les dérives peuvent être prévenues.


Discussion et problématiques soulevées :

-    Pourquoi Facebook ? : c’est un outil complet qui réunit en une même plateforme d’anciens outils tels que le chat, le forum… et de nouvelles options de communications et de diffusion de l’information.

-    A propos de la création de vidéo : Les droits d’auteurs ? Jérôme Avril conseille la diffusion de ces supports avec la licence « Creatives commons » et incite à sensibiliser les jeunes sur l’appropriation des contenus par les plateformes de diffusion.

-    La question des droits d’auteurs n’est pas une problématique qui inquiète les jeunes. Leur volonté est d’exister sur la toile et de faire partie d’un réseau en diffusant un contenu original susceptible de susciter un grand nombre de vues.

-    Le temps de travail de l’animateur : La présence des jeunes sur le réseau social étant constatée entre 20h et 22h, Jérôme a demandé un aménagement de son temps de travail lui permettant d’animer le réseau depuis son domicile et de faire reconnaître son travail en dehors du cadre institutionnel de l’Abc.

    La question de la parentalité a été soulevée mais n’a pu être traitée, faute de temps.
    


Ressources complémentaires :

Compte-rendu de l'atelier EMA (Edcuation au Multimédia en Aquitaine) sur Facebook :
www.medias-cite.org / rubrique ateliers EMA

Les réseaux sociaux en éducation :
http://www.francoisguite.com/2009/03/les-reseaux-sociaux-en-education/

Module d'autoformation : Réseautage social sur Internet et animation
http://medias-cite.ubicast.tv/videos/reseautage-social-sur-internet-et-animation/

Catégorie : Usages

Jeudi Multimédia sur la réalité augmentée, JM#46 Adelin Schweitzer

JM_ASchweitzer_siteMC

Il y a deux ans, Adelin a pour projet de créer un outil idéal permettant de répondre à une nouvelle interrogation : l'Humain peut-il percevoir le monde au-delà de la représentation qu'il s'en fait ? (qu'il s'en fait par sa situation sociale, l'époque à laquelle il vit, le territoire qu'il habite...) Y a t-il une ou des réalités ? Tendant vers cette utopie, tel un scientifique qui expérimente pour valider ou invalider ses hypothèses, Adelin crée un outil de « Réalité Augmentée », représenté par une logique de filtres qui séparent l'utilisateur de la réalité qui l'entoure. Lors de notre rencontre, c'est Nicolas, un volontaire, qui s'y colle : casque sur les yeux et les oreilles, matériel harnaché sur le dos, il est relié à un ordinateur portable qui montre au reste du public ce qu'il voit. Adelin, lui, est muni d'une manette de jeu vidéo et contrôle les effets qu'il envoie directement dans le casque de notre cobaye. Dédoublement de la vision, changement des couleurs et perturbation des distances, insertion d'objets flottants... En plus de la déformation des bruits et l'intrusion de nouveaux sons, c'est tout l'environnement de Nicolas qui est modifié, par l'altération de son ouïe et de sa vue. Ses sens sont trompés et détournés.

L'artiste parle de protocole à respecter : « Dans l'idéal, il faut faire une balade de jour, prendre un trajet que l'on connaît bien ; la route que l'on fait tous les matins pour aller travailler, par exemple. De cette manière, on pose un regard neuf sur les choses que l'on connaît trop bien et qu'on ne regarde plus vraiment. C'est une façon de s'extérioriser du monde pour y retourner avec un œil neuf. C'est se sortir sensoriellement de la routine.»

Atelier EMA#12 sur la réalité augmentée dans le cadre du Plan d'Education au Multimédia en Aquitaine

atelierEMA_site_mc

Catégorie : Usages

Web 2.0, Quezako?

« L'expression Web 2.0 a été proposée pour désigner ce qui est perçu comme un renouveau du World Wide Web[1]. L'évolution ainsi qualifiée concerne aussi bien les technologies employées que les usages. En particulier, on qualifie de Web 2.0 les interfaces permettant aux internautes d'interagir à la fois avec le contenu des pages mais aussi entre eux, faisant du Web 2.0 le web communautaire et interactif. »

(définition wikipédia)

 

Ainsi les outils type facebook, myspace, netvibes, flickR, etc. sont liés au web 2.0 en tant qu'ils favorisent ces notions de collaboration, d'interaction, etc. L'on distingue cependant deux types d'outils :

  • ceux organisés autour des profils d'utilisateurs (Facebook, Myspace, etc.) : les activités s'articulent autour d'une page web propre à chacun des utilisateurs, page contenant des informations sur les activités de la personne, les intérêts, préférences, etc.

  • ceux organisés autour de contenus (Netvibes par exemple)

     

De fait, l'usage de ces outils diffère, et sont appropriés de manière différentes en fonction des publics. Mais la dimension pédagogique de l'ensemble de ces outils est à explorer.

La pertinence du numérique et du multimédia comme outils pédagogiques n'est plus à prouver. Aujourd'hui ceux-ci tiennent une place prépondérante dans les programmes de l'Education Nationale, afin, notamment, d'amenuiser la dite « fracture numérique ». En revanche, la question du web 2.0 comme facteur d'apprentissage est innovante, en France tout du moins. Force de constater l'implication croissante des jeunes pour ces outils - notamment pour ceux organisés autour de profils - des études ont en effet été mené par nos voisins britanniques. Partant du postulat que l'ancrage des projets pédagogiques au plus près des usages du public est un garant de l'atteinte des objectifs, le BECTA, organisation officielle britannique soutenant les usages pédagogiques des nouveaux médias, a par exemple cherché à comprendre quels pertinence le web 2.0 et notamment les réseaux sociaux ont dans ce type de projet. (étude téléchargeable ici).

 

Pourquoi donc utiliser ces outils ?

L'usage en milieu scolaire existe déjà, mais une nuance est à introduire :

« l'utilisation de ces médias n'est pas la même : elle est souvent conduite par l'enseignant et exclue souvent l'accès aux sites sociaux; la messagerie instantanée, et aux outils qu'utilisent la jeune génération. » (Résumé de l'étude « Vivre et Apprendre avec les nouveaux médias »).

 

Au delà de l'importance des pratiques culturelles des jeunes comme base des projets, ces outils sont vecteurs de nombreux apports pour les jeunes.

  • Espaces d'apprentissage

  • Espaces d'expression

  • Espaces d'autonomie

  • Espaces de construction identitaire

  • Espaces de travail collaboratifs et participatifs ETC....

Ces apports sont autant de compétences inscrites dans les programmes officiels.

Les usages pédagogiques peuvent être extrêmement variés. Aussi nous vous proposerons prochainement une mallette ludique 2.0, construite à partir des caractéristiques du web 2,0 et des réseaux sociaux, qui vous permettra de mieux saisir les possibles en matières de projets pédagogiques. En attendant, découvrez l'expérience et projet d'une classe de terminale autour du réseau social TWITTER...

Catégorie : Usages

Pour l'environnement et le développement durable

 

Be Green Film Festival, 1er festival de pocket films dédié au développement durable et à l’environnement, lance un concours sur le Web ouvert à tous.

Aujourd'hui beaucoup de prises de paroles, de propositions, de débat se passent sur Internet. Une des grandes particularités est l'apparition du langage de la vidéo sur Utube ou Daily Motion.

 

C'est une nouvelle forme de démocratie. C'est aussi une envie de partager et de débattre. C'est un nouveau langage avec des codes qui ne sont pas encore totalement inventés.

 

Créez votre film pour l’environnement et le développement durable.

A travers les nouvelles technologies, le jeu et la créativité, le Be Green Film Festival, créé par l’association ACIDD, invite les jeunes et les moins jeunes à s’engager, à partager leurs idées et leur vision sur l’environnement et le développement durable. Tous les sujets peuvent être abordés : eau, nature, énergie, déchets, transport, santé, …

Les participants sont invités à réaliser un film court (3 minutes au maximum), avec un téléphone portable, un appareil photo ou une caméra, et de le déposer en ligne sur le site du festival www.begreenfilms.com.

Les films primés seront diffusés en clair sur Canal Plus, sur de nombreux sites… Il y aussi des téléphones à gagner, et des caméras.

 

Plus d'infos :

www.begreenfilms.com

La Délégation aux Usages de l'Internet

ACIDD - Association Communication et Information pour le Développement Durable

Catégorie : Usages
Depuis une dizaine d’années, de l’image fixe à l’animation, des pochettes aux projections sur scène, le groupe Ez3kiel a développé une identité musicale et visuelle très personnelle empreinte d’onirisme et de modernité.

 

Le Chronograph3

Véritable malle au trésor, le chronograph3 contient l’intégralité des productions d’EZ3kiel, tous supports confondus. Proposé prioritairement aux lieux d’arts, espaces multimédias, médiathèques, écoles, etc...

danseuse_200

il comprend les travaux sonores (5 albums + 1 live), les travaux graphiques support papier (6 affiches grands formats), les travaux graphiques supports CD (pochettes albums, livrets,...), les supports vidéos (DVD vidéo, live, clips...), les créations multimédias (et notamment le dernier DVD-ROM Naphtaline). En bonus le livret-rétrospective d’Ez3kiel, qui reprend dans une présentation spécifique l’histoire et le travail du groupe/collectif.

Un contrat de gestion de droit a été préparé pour permettre le prêt, la consultation et l’utilisation des supports numériques en médiathèque.

A noter; un travail a été mené, en collaboration avec Jarring Effets (le label qui diffuse Ez3kiel) et la Médiathèque de Saint-Médard-en-Jalles pour concevoir un contrat de gestion de droit spécifique pour les médiathèques qui font l'acquisition le Chronograph3, leur permettant tous les usages nécessaires à une médiathèque (et souvent impossible avec les autres propositions) et notamment la numérisation du fonds discographiques pour permettre une écoute en tout point de la médiathèque, mais également au sein de ces annexes voire des établissements scolaires qui leurs sont rattachés.

 

 


Catégorie : Usages

ez3kiel_01_03Ez3kiel est aujourd’hui composé de Matthieu Fays (batterie),  Joan Guillon (programmation), Yann Nguema (basse + création informatique et graphique) Stéphane Babiaud (batterie, percussions, vibraphone). Le groupe a déjà sorti 4 albums : Equalize it en 1998 ; Handle with care en 2001 ; barb4ry en 2003 ; Versus Tour en 2004. En 2007, Ez3kiel propose au public la découverte de Naphtaline, projet multimédia qui mêle musique, graphisme en 3D et interactivité. Le groupe vient de sortir son cinquième album, Battlefield. Ce nouvel opus réunit électronique rêveuse et rock hargneux.

 

Parmi les dispositifs innovants mis en oeuvre à l'occasion de cette tournée:

La 2ème résidence de l’Atelier Arts-Sciences du Théâtre Hexagone scène nationale a réuni les musiciens du goupe électro-dub, EZ3kiel et les ingénieurs chercheurs du CEA-LETI qui ont travaillé de concert sur un objet communicant interactif avec le public. Un ballon équipé de capteurs MEMS (accéléromètres et magnétomètres) utilisé sur certaines parties du concert permet de générer du son et des images en fonction des mouvements impulsés par le public.

La Bulle Interactive:

Pour Break or Die, les deux batteurs "pilotent" les bras mécaniques de la machine qui fût créée pour Napthaline.

 

Pour The Wedding, un dispositif permet de contrôler en temps réel le point de vue de la caméra de la scène qui se joue en arrière-plan.
Ce dispositif est contrôlé par Yann, le bassiste. Du fait du Live un mode de fonctionnement "automatique" est aussi disponible.

 

 

En savoir plus sur la conception de ce nouvel album:

 

Mais encore:

 

 

Catégorie : Usages