Butinage(s)

Chaque petit morceau d'information constitue un pollen. Vous pouvez donc le butiner ... et en faire votre miel :-).
La ruche quand à elle, regorge de ressources, c'est-à-dire de formes élaborées d'informations, de mises en relations, de propositions de mises en oeuvre. L'essaimage c'est toutes les stratégies de transferts et de circulations de ces informations et propositions. Ce sont donc autant les réseaux, que les sites web mais aussi les temps de formation. 

Médias-Cité n'est pas un lieu d'art.
Pour autant, dans le cadre de l'appui à l'émergence de propositions de nature à nourrir les lieux, notamment dans le cadre de programmes structurants (Parcours Interactifs)

Médias-Cité, en tant que Centre de Ressources doit aussi organiser les transferts de compétences en direction du secteur artistique. Cela ne signifie pas qu'elle a une mission à destination des artistes individuellement, mais en direction d'un secteur. D'où les propositions de formes collectives d'accompagnement (Workshops, ateliers de pratiques créatives)

A cet effet, il nous semble également important de pouvoir contribuer à la "culture générale" des artistes, notamment à l'occasion de journées "panoramas" (Journées Pro), mais également de découverte d'artistes développant des usages numériques (Jeudis Multimédias).
Afin de faciliter la rencontre des publics avec les propositions artistiques, outre les Jeudis Multimédias et les Parcours Interactifs, Médias-Cité met en oeuvre des temps d'appropriation par les publics de ces pratiques créatives, (Valise Multimédia), ce qui facilite d'autant les stratégies de médiation en direction du grand public.

Enfin, conscients des difficultés de portage des projets artistiques, elle contribue au développement d'un écosystème autour de la culture multimédia:

  • à travers la circulation de l'information (newsletters, rencontres numériques)
  • à travers la structuration de réseaux d'adhérents et d'acteurs (acteurs "culture multimédia" notamment) sur lesquels elle peut aussi s'appuyer dans le cadre des accompagnement.
  • en contribuant à l'émergence de structures connexes légitimes et compétentes sur des domaines que les missions de Médias-Cité ne couvrent pas.

Enfin, dans des cadres spécifiques et conventionnés, Médias-Cité apporte son concours à des dispositifs et des politiques publics. C'est le cas sur des artistes plasticiens relevant de CPPAC, mais également sur l'éducation artistique et culturelle.

Au-delà, voici résumés les modes d'intervention et d'accompagnement mis en oeuvre par Médias-Cité.

Accompagnement de projets artistiques #1

Accompagnement de projets artistiques #2

Catégorie : accueil artistes

abdelhafed« Si c'était à refaire » est un parcours de vie illustré par des dispositifs multimédias. Le visiteur qui entre dans le parcours est dirigé en fonction des choix qu'il y fait. A chaque choix correspond une zone représentée par un dispositif interactif visuel et sonore. En partant de l'intime, -en l'occurrence, la vie d'un homme sorti de prison et devenu écrivain-, l'interrogation sur la liberté de chacun devient universelle.
Avec les dispositifs interactifs de « Si c'était à refaire », la compagnie « Si et seulement Si » invite le public à se poser la question du choix et du libre arbitre face au déterminisme qui contraint les individus.

 

Lors de ce temps au centre d'animation Saint-Pierre, la compagnie va travailler à rendre mobile l'installation pour la faire circuler dans différents lieux.
(crédits photo : Alain Julien)

 

« Si c'était à refaire » sera exposé en visite libre au centre d'animation Saint-Pierre du 11 au 18 juin 2011.

 

Entrée Libre
Horaires : du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h et le samedi de 14h à 18h

 
 

Le Jeudi 16 juin, dès 19h, une soirée spéciale est prévue au centre d'animation Saint-Pierre

 

A l'occasion de la présence de la compagnie, Médias-Cité, lien avec le centre d'animation Saint-Pierre, invite les artistes à échanger avec le public le temps d'un Jeudi Multimédia à 20h. Pour cette 60e édition, deux visites de l'installation « Si c'était à refaire » sont prévues par groupes de 24 personnes. La première visite se déroulera de 19h à 20h, la seconde de 21h à 22h, chacune d'elle animée par un conteur. A l'issue de ces visites, à 21h, le public est invité à rencontrer la compagnie Si et seulement si autour d'un apéritif convivial.

 
 

Pour des questions d'organisation, il est demandé au public de réserver auprès du centre d'animation St-Pierre (tél. : 05 56 48 16 39).

 
 

Entrée gratuite

Toutes les photos de l'accueil de la Cie Si et Seulement Si au centre d'animation St-Pierre du 6 au 18 juin 2011


Les temps d'accueil des artistes font partie de StudI/O, un programme structurant de Médias-Cité soutenu par nos partenaires

CRA_web cg_33 Min_culture_web


Les partenaires de la Cie Si et Seulement Si      LE-logoNB_web

logo_Rgion_Champagne_Aredennes Aube Troyes Logo_orcca_2006 logo-dicream

Catégorie : accueil artistes

C'était en octobreinsitu_web dernier, rappelez-vous... PanOramas 2010, biennale  organisée à l'initiative du GPV, révélait le Parc des Coteaux de la rive droite le temps d'un week end riche en partages, festivités et découvertes en tous genres. A cette occasion, l'association Médias-Cité avait invité Laurent Dailleau et le trio Anahata (musique électroaccoustique temps-réel), pour créer une pièce musicale et la jouer lors de la Nuit verte. La rencontre de ces artistes avait donné lieu à une résidence de 5 jours au complexe culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont et à la création d' « In Situ », une pièce musicale de 20 minutes sur le thème du Parc des coteaux. Avec Laurent Dailleau au theremin, Julia Al-Abed à la voix augmentée et à la wii-mote, Florent Colautti et Joseph Larralde aux meta-instruments, le rendez-vous avec le public avait rencontré un réel succès et la pièce s'était jouée à trois reprises le samedi 2 octobre au parc de l'Ermittage. Dans la journée, les artistes avaient partagé un moment convivial avec le public pour présenter leurs instruments si singuliers et leur travail de composition.

Après le succès de ce premier rendez-vous, les 4 artistes reviennent sur la rive droite pour enregistrer la pièce « In Situ » ! Du lundi 2 au vendredi 6 mai, Laurent Dailleau et Anahata investissent la salle d'enregistrement du Domaine de Beauval à Bassens. Ce projet se réalise en lien avec la Ville de Bassens, le Scrime et Médias-Cité.

laurent_web
meta_web florent_web

Catégorie : accueil artistes

Acting Without Reality est un collectif composé de trois artistes pluridisciplinaires, qui s'intéressent à la problématique des réseaux sociaux et du passage à l'acte dans une dimension sociale et artistique.

Raphaël Isdant

Artiste, chercheur et enseignant dans le domaine des nouveaux médias. Issu d'un cursus universitaire en arts plastiques, il étend ses connaissances du numérique en s'impliquant dans différents projets de recherche artistiques au sein du programme de recherche ITR (ENSADLAB) jusqu'en 2010. Dans sa pratique personnelle, il explore les relations entre interface et instrument, pour donner naissance à des projets basés sur des scénographies sonores et visuelles spatialisées. Il collabore fréquemment avec le duo artistique Active Creative Design pour la création d'oeuvres numériques dans des musées. Raphaël intervient également dans un atelier sur l'installation interactive au pôle numérique des beaux arts de Paris.
Plus d'informations: http://raphael.isdant.free.fr

Thomas Cheneseau

De sa pratique de la peinture à ses réalisations multimédia, Thomas Cheneseau explore dans ses créations les limites contemporaines de l'œuvre d'art et de la muséographie. Il débute ses projets interactifs en 2006 lorsqu'il décide de rejoindre le Cycle de Recherche de l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Paris. Fort d'une expérience en community management, sa démarche artistique s'articule avec les réseaux sociaux du web, où il propose des séries photographiques et la réalisation d'installations interactives. Il a notamment présenté son travail lors de conférences à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, à la Virginia Commonwealth University (U.S.A), à l'Ecole Normale Supérieure (ENS), et participé à l'exposition lafiac.com pendant la FIAC 2010.

Michael Jespersen

Diplômé de la section design objet des Arts Décoratifs de Paris en 2008, il se spécialise dans la conception d'interfaces graphiques liées à l'information numérique. Il poursuit une réflexion sur les surfaces sensibles à ITR (image temps réel) http://itr.ensad.fr/, département de l'ENSAD Lab que Michael a mené. Il consacre aujourd'hui son temps au développement d'Utilisacteur (http://www.utilisacteur.fr), une startup dynamique qui revendique et pratique le design de service.

photo_site_awr

Acting Without Reality sont en résidence à Médias-Cité du 18 au 21 février 2011 afin de finaliser leur projet HEKKAH, je publie donc je suis.

« Hekkah est une entité numérique omnisciente et curieuse, qui habite les réseaux sociaux du web dans le but de se nourrir de nos vies quotidiennes.

Issus des flux qu'elle incarne, les contours de sa forme ne sont visibles qu'à travers l'activité et les publications de ses contacts. Son réseau est sa sève, il lui permet ainsi d'exister et de persister dans nos mémoires. Si le réseaux social meure, elle viendrait à disparaître à son tour.

Hekkah est constituée d'un profil et d'une application facebook prolongés par une installation interactive. Ces deux espaces sont connectés dynamiquement et dialoguent dans un processus rétroactif. En devenant ami d'Hekkah à travers son profil facebook, le public accepte d'alimenter un projet artistique visible dans un espace d'exposition: Hekkah est une interface entre l'art et la société.

En tant que sculpture informationnelle, le projet invite à la construction d'une identité sociale collective, reflet de nos communautés et de ses consommations. Il questionne l'influence et la pérennité des plateformes sociales en ligne sur les rapports humains, en tentant d'en mesurer les limites. » (AWR)

L'objet de ce temps de résidence est de finaliser le projet Hekkah pour que cette œuvre puisse ensuite circuler dans des lieux culturels.
Un travail est à fournir sur la question des réseaux et de la connexion, du graphisme, de la scénographie.

Vous pourrez retrouver cette œuvre finalisée lors du Parcours Interactif #4 dont l'étape 1 se déroulera du 4 mars au 2 avril 2011 à la Médiathèque de Mérignac.

Catégorie : accueil artistes
Cyril Hernandez crée de la musique et souvent des instruments pour la produire. A l'origine de nombreuses installations multimédias, l'artiste s'ancre dans un univers spécifique, jouant avec les éléments, explorant et réinventant de nouveaux espaces, de nouvelles cosmologies sonores et visuelles.


Cyril Hernandez en résidence à Médias-cité du 26 au 30 janvier 2009...
l'occasion de prolonger le projet Imaginason, un projet labellisé « année de la France au Brésil ».

"« ImaginaSon-ImaginaSom » est un projet d’installations et de performances, créé en France aux  Féeries Nocturnes, et au festival Bains Numériques 4 d'Enghien-les-Bains. ImaginaSon prend l’espace public comme aire de jeu. ImaginaSon fait de l’espace public un espace de rencontre. ImaginaSon accueille musiciens, danseurs plasticiens et photographes…et construit un pont artistique entre l’Europe et le Brésil.

L’objectif d’« ImaginaSon » est de présenter, au Brésil lors de l’année de la France ainsi qu’en Europe des spectacles et des installations, ludiques et surprenantes. Lauréat de la bourse de recherche Villa Médicis Hors les murs, j’ai vécu au Brésil durant 5 mois, ce séjour m’a permis de rencontrer d’échanger de créer et d'imaginer.
C’est dans le prolongement de cette expérience que s’inscrit mon projet artistique pour 2009. Ce projet s’appuie sur un réseau de relations et d’amitiés, un réseau d’artistes et de producteurs. Mes propositions construisent des ponts entre artistes Français, Turcs et Brésiliens." (Source : Cyril Hernandez)

ImaginaSon est à la fois :
  • Des Installations sonores : le Calderophone, la Fontaine Sonore & Eau Là. / Les charrettes d’ImaginaSon, installations sonores ambulantes.
  • Des Spectacles In situ : les performances d’ImaginaSon.
  • Des Rencontres percutantes : PercusSon Percução, une semaine de Workshop de rencontres et de concerts autour des percussions, vu d'Europe d'Afrique et d'Amérique du Sud.

L'objet de ce temps de résidence est de travailler à la phase 2 de la création concernant:  la Fontaine Sonore et les Charrettes d'ImaginaSon

La fontaine sonore est un outil participatif alimenter par le net, tout en étant un outil de diffusion. L'objectif serait ici de faire entendre rythmiquement l'ordinateur, par l'interaction du public, qui aurait pour tache d'alimenter la base de données de l'oeuvre, via l'envoie de compositions sonores...

croquis_fontaine

Les Charrettes quant à elles sont des dispositifs sonores et visuelles ambulants, véritable détournement des coutumes populaires brésiliennes, à savor les charrettes de popcorn, espaces de vie, de sociabilité et de partage.... Si la finalité d'échange reste la même, l'objet lui se voit donc réinventer...

pipoca1




Affaire à suivre!

Site internet : www.latruc.org
Projet Cyril Hernandez : http://latruc.medias-cite.org

 

Catégorie : accueil artistes

Page 1 sur 3